Joseph MORENO

Antonio Garcia Martin est né le 13 juin 1914 à Casavieja. Il participe à la guerre d’Espagne dans l’armée du Centre. Il rentre en France en février 39. Après avoir été interné dans les camps de Saint-Cyprien et Le Barcarès, il intègre la compagnie de travailleurs étrangers basée dans l’Yonne. A Varennes.

En 1941, il s’engage dans la résistance française et participe notamment aux sabotages de trains et à la distribution de tracts.

Dès  lors,  il  sera  activement  recherché  sur  tout  le  territoire  français  et  devra  se  cacher  tout  en prenant un faux nom. Antonio Moreno.

En juin 43, il se retrouve à Lorient, puis à Rennes et ensuite à Brest où tout en exerçant le métier de  cordonnier,  il  devient  le  responsable  d’un  groupe  de  résistants  espagnols  appelés  Los Deportistas, (les sportifs en français).

Onze de ces résistants seront arrêtés le 28 mars 44 à Brest par la Gestapo suite à une dénonciation.

Parmi eux, Antonio alias Joseph, qui sera torturé mais qui ne dénoncera pas ses compagnons de lutte.  Il  sera  incarcéré  à  Pontaniou  puis  déféré  à  la  prison  St-Charles  de  Quimper  avant  d’être fusillé à Poulguen (commune de Penmarc’h).

Son corps sera exhumé en Août 44 et enterré au carré des Martyrs du cimetière de Penmarc’h. Il repose désormais à la Nécropole nationale de Ste Anne d’Auray.

Il est titulaire à titre posthume de la médaille militaire, de la croix de combattant volontaire de la Résistance, de la croix de guerre 39/45 avec étoile vermeille et de la médaille de la Résistance.

Sa fiche dans Le Maitron :