Raymond LE CORRE

Raymond Pierre Le Corre, né au Guilvinec le 4 août 1920, marin-pêcheur depuis l’âge de 14 ans, décédé au sanatorium de Davos-Dorf en Suisse le 8 octobre 1946.
Parti rejoindre les FNFL en Angleterre à la fin juin 1940, il est pris par les Allemands à sa 19 ème liaison avec la Résistance en avril 1941. Interné dans divers camps, il sera finalement transféré à Buchenwald et en sera rapatrié en très mauvais état de santé. Une rue du Guilvinec porte son nom qui fut aussi porté par la vedette des Affaires maritimes du quartier du Guilvinec il y a plus de 30 ans. Sa fiche FNFL :

Naissance : 4 aout 1920 – Le Guilvinec (29)

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Engagement dans la France Libre : en juillet 1940

Affectation principale : FNFL / BCRA

Réseau Johny, prisonnier et déporté en Allemagne

Matricules : 2283 B40 5955FN40

Grade atteint pendant la guerre : Matelot sans spé

Décès : 8 octobre 1946 – Davos Dorf, Suisse

Mort pour la France

Ayant rejoint les Forces navales françaises libres, il est recruté pour effectuer des liaisons avec des bateaux de pêche entre l’Angleterre et la Bretagne. Il est agent P2 (permanent) du réseau Johnny en mars 1941 avec l’indicatif « Johnny 24 ».
Son bateau est arraisonné du côté de Plouha (22) le 19 avril 1941. Raymond Le Corre est alors dirigé sur les prisons de Caen puis Angers puis déporté à Buchenwald le 21 janvier 1944. Il en est libéré le 29 avril 1945 mais décède le 8 octobre 1946 à Davos-Dorf (Suisse) au sanatorium « Sans Souci » des suites d’une tuberculose contractée à Buchenwald.