Le patronat allemand et la montée d’Hitler

En liaison avec le sujet : le livre d’Eric Vuillard « L’Ordre du Jour », ou comment le grand patronat a favorisé et accompagné la montée d’Hitler

Dans “L’ordre du jour” Eric Vuillard nous raconte comment, le 20 février 1933, en présence d’Hitler, chancelier,  et de Goering, président du Reichstag, les grands patrons de Siemens, Opel, Krupp, Bash, Bayer, Agfa, IG Farben, Allianz, Telefeunken décident de financer le parti nazi et d’approuver son projet.
Puis la “négligence” coupable des dirigeants des pays voisins.