Frédéric PERROT

La République célèbre Frédéric PERROT

Toutefois lorsque les actes de Résistance ont été réalisés dans des camps en Allemagne, il n’est pas toujours aisé de prouver que l’on a choisi la bonne voie (celle de la Résistance). Pour y parvenir des témoignages circonstanciés peuvent suffire. C’est dans ce cadre-là que s’inscrit la lettre d’Hervé PENNEC (voir document ci-après). Cet instituteur de Concarneau a en effet été Prisonnier de Guerre dans le Kommando de Markranstädt et il témoigne, en 1949, dans la lettre ci-jointe que l’un de ses camarades, Frédéric PERROT, a agi en véritable Résistant. Celui-ci a ainsi soutenu le moral de ses camarades, en intercédant, grâce à une bonne maîtrise de la langue de Goethe, auprès des Allemands, au péril de sa vie, pour améliorer leurs conditions de vie et de travail..