Charles et Raymonde TILLON

Charles Tillon sur Wikipedia

A Rennes un lycée porte son nom, ainsi qu’une avenue de la ville. A Aubervilliers, une rue Charles Tillon.
Et à Douarnenez la « maison Charles Tillon » est un lieu de rencontre.

TILLON Charles, Joseph

Né le 3 juillet 1897 à Rennes (Ille-et-Vilaine), mort le 13 janvier 1993 à Marseille (Bouches-du-Rhône) ; animateur de la mutinerie sur le Guichen en 1919 ; secrétaire de l’UD-CGTU d’Ille-et-Vilaine (1923), secrétaire de l’UR (1928), secrétaire national de la Fédération de la Céramique et des Produits chimiques (1930) puis de la Fédération des Ports et Docks (1934), membre de la commission exécutive et du bureau confédéral de la CGTU (1931).
Militant communiste dès 1921, secrétaire régional (1929), membre du comité central (1932-1952), suppléant au bureau politique (1932-1936) puis titulaire (1944-1952) , membre du secrétariat clandestin du PCF (1941-1944) et chef-fondateur des FTP (1942-1944) ; ministre de l’Air, de l’Armement puis de la Reconstruction (1944-1947) ; maire d’Aubervilliers ; démissionné du BP puis du CC en 1951-1952 (« affaire Marty-Tillon »), puis exclu du PCF en 1970.

Biographie dans Le Maitron

Une autre version

L’Appel longtemps « oublié » de Charles Tillon

Le 17 juin 1940, alors que les allemands sont entrés dans Paris, Philippe Pétain accède au Pouvoir. « C’est le cœur serré, annonce t-il dans un discours radiodiffusé, que je vous dis qu’il faut cesser le combat. »

C’est ce même jour, après avoir entendu l’appel de Pétain à la capitulation, que Charles Tillon rédige un appel intitulé selon certains : « Peuple de France » et dont le soir même il entreprend la diffusion. Charles Tillon sera l’un des principaux organisateurs de la Résistance communiste et sera le chef du Comité militaire National des Francs- Tireurs et Partisans auquel, participa également Laurent Casanova en tant que représentant du Front National. *

L’appel lancé par Charles Tillon le 17 juin 1940, est un appel à la résistance sur le territoire national. C’est explicitement un appel au combat anti-fasciste et pour la reconquête de l’indépendance nationale. … « Cet appel n’est pas une initiative purement personnelle. Lorsqu’il le rédige, Charles Tillon est mandaté par le Comité central pour réorganiser le parti communiste dans tout le Sud-Ouest de la France… »

Document du Comité Valmy à ce sujet

Enregistrement interview de Charles Tillon en 1983

L’appel de Charles Tillon le 17 juin 1940

L’appel de Charles Tillon éclipsé par celui de De Gaulle le lendemain

Le 17 juin 1940 , le dirigeant communiste Charles TILLON (1897-1993) lançait depuis Gradignan ( banlieue sud de Bordeaux ) un appel à la résistance contre l’occupant nazi .

Charles Tillon fut mutin de la Flotte française de la Méditerranée en 1919 soulevée contre la violence des officiers , condamné à cinq ans de bagne militaire , ouvrier ajusteur , syndicaliste à la CGT puis à la CGTU , meneur très actif lors de la grève des pêcheurs et des sardinières dans le Pays bigouden et particulièrement à Douarnenez , les  » Penn-Sardins  » ( 1925 ) . Membre du Bureau politique du PCF dès 1932 , député d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) en 1936 .

Cet appel de celui qui allait fonder l’organisation clandestine des Francs-Tireurs et Partisans (FTP), dont il sera le chef d’état-major , n’aura pas connu le même écho que l’Appel à la résistance lancé le lendemain 18 juin depuis Londres …

 » Les gouvernements bourgeois ont livré à Hitler et à Mussolini : l’Espagne , l’Autriche , l’Albanie et la Tchécoslovaquie … Et maintenant , ils livrent la France.

Ils ont tout trahi . Après avoir livré les armées du Nord et de l’Est , après avoir livré Paris , ses usines , ses ouvriers , ils jugent pouvoir , avec le concours de Hitler , livrer le pays entier au fascisme.

Mais le peuple français ne veut pas de la misère de l’esclavage du fascisme. Pas plus qu’il n’a voulu de la guerre des capitalistes . Il est le nombre : uni , il sera la force.

– Pour l’arrestation immédiate des traîtres

– Pour un gouvernement populaire s’appuyant sur les masses , libérant les travailleurs , établissant la légalité du Parti communiste , luttant contre le fascisme hitlérien et les 200 familles , s’entendant avec l’URSS pour une paix équitable , luttant pour l’indépendance nationale et prenant des mesures contre les organisations fascistes.

Peuple des usines , des champs , des magasins , des bureaux , commerçants , artisans et intellectuels , soldats , marins , aviateurs encore sous les armes , unissez-vous dans l’action ! « 

Charles Tillon , Gradignan , 17 juin 1940

 


 

NÉDÉLEC Raymonde, Marie, née BARBÉ Raymonde, épouse TILLON

Biographie dans Le Maitron


Lien vers un site Mémoire de Guerre, article sur Charles et Raymonde Tillon