René CARIOU

René CARIOU

ReneCariouNé le 19-04-1921 à Paris 16e arrondissement (75 – Paris (ex Seine),
Mort pour la France le 14-12-1944 (Ghersteim Neunkirch, 67 – Bas-Rhin, France) au cours d’une descente en parachute autour de la Poche de Colmar.

Dès le début de l’occupation, René , membre des jeunesses communistes , est entré dans la Résistance . Traqué par la gestapo, il a préféré partir pour l’Angleterre. Sachant que son oncle Jean Cariou appartenait à un poste de douane sur la ligne de démarcation il profite de cette complicité pour la franchir et arriver en Espagne d’où, après bien des péripéties , il parvient à gagner l’Angleterre où, dès son arrivée, il est intégré au 1er régiment de parachutistes (1er RCP) avec le grade de soldat .Ce régiment participe à la bataille d’Alsace et, avec son groupe, René Cariou est parachuté derrière les lignes allemandes

C’est lors de cette descente en parachute que René a été touché à la cuisse par une balle de mitrailleuse allemande. A l’arrivée au sol , ses camarades lui ont porté secours mais faute d’avoir pu le transfuser rapidement, ils n’ont pu le sauver .

Enterré provisoirement au petit cimetière de Ghersteim , son corps a été amené à Treffiagat où il repose dans la tombe de la famille Quéffélec-Cariou.

Sources Service historique de la Défense, Vincennes Cote AI 1Mi 28 905

tomberenecariou
Tombe de René Cariou à Ghersteim

 


Seconde Guerre mondiale

Le 1er juin 1943, le 1er régiment de chasseurs parachutistes est créé toujours aux ordres du commandant Sauvagnac. Calqué sur le modèle américain, le 1er RCP est rattaché à la 82e Airborne Division. Il stationne sur le terrain d’Oujda aux côtés du 505th Parachute Infantry Regiment.

3 octobre 1944 : baptême du feu à Ferdrupt dans les Vosges. Intégré à la 1re DB, il est conduit sur les lieux de bataille en camions.

16 octobre 1944 : prise du col du Ménil, combats de la cote 1008 (un monument a été élevé au régiment)

Du 13 au 21 décembre 1944 : combats autour du périmètre de Colmar

7 janvier 1945 : défense de Strasbourg

Du 25 au 29 janvier 1945 : prise de Jebsheim (poche de Colmar)

2 février 1945 : prise de Colmar

Pour les combats menés lors de la libération du territoire, le régiment fut cité à l’ordre de l’armée et décoré, de la Croix de guerre 1939-1945 avec deux palmes pour son comportement dans les Vosges et à Colmar.

Publicités